Outils pour utilisateurs

Outils du site


tl:ttfp:traduction

A Typology of Places in the Knowledge Economy: Towardsthe Fourth Place - Traduction française

Version anglaise*


Version française


code LaTex

Généré danx TexMaker via LuaLatex et XeMaTex

TTFP.tex
% A COMPILER AveC XELATEX!!!!!!
 
\documentclass[letterpaper,8pt]{article} 
 
 
\usepackage{opticameet3} %% use version 3 for proper copyright statement
 
\newcommand\authormark[1]{\textsuperscript{#1}}
 
\usepackage{amsmath,amssymb}
\usepackage[colorlinks=true,bookmarks=false,citecolor=blue,urlcolor=blue]{hyperref} %pdflatex
\RequirePackage{tikz}
 
 
 
 
 
\begin{document}
 
\title{Une typologie des lieux dans \\ l'économie de la connaissance : \\ Vers le quart-lieu}
 
 
\author{Arnault Morisson}
 
\address{Mediterranean University of Reggio Calabria, Reggio Calabria, Italy}
 
\email{arnault.morisson@unirc.it} %% email address is required
 
\paragraph{} \textbf{Résumé} : Dans l'économie de la connaissance, l'émergence de nouveaux environnements sociaux brouille la séparation conventionnelle entre le premier lieu (domicile), le deuxième lieu (travail) et le tiers-lieu. Cet article vise à construire une typologie des lieux dans l'économie de la connaissance. La méthodologie de recherche est basée sur une étude de cas exploratoire portant sur les environnements sociaux de Paris (France) qui ne correspondent pas à la typologie traditionnelle des lieux. L'article montre que les nouveaux environnements sociaux de la ville de la connaissance peuvent combiner des éléments du premier et du deuxième lieu (coliving), du deuxième et du troisième lieu (coworking) et du premier et du troisième lieu (comingling).  En outre, la combinaison d'éléments des premier, deuxième et troisième lieux dans de nouveaux environnements sociaux implique l'émergence d'un nouveau lieu, le quart-lieu. L'article contribue à comprendre comment l'économie de la connaissance modifie la nature des lieux dans la ville postindustrielle mondiale.
 
\paragraph{} \textbf{Mots-clefs} : tiers-lieu, économie de la connaissance, cluster, quartiers d'innovation, économie créative, «Réinventer Paris»
 
 
\section{Introduction}
 
\paragraph{} En novembre 2014, la Ville de Paris a lancé l'appel à projets d'aménagement urbain innovants Réinventer Paris pour transformer 23 sites en projets architecturaux vitrines (Pavillon de l'Arsenal, 2016). \\ En février 2016, un jury composé d'experts internationaux et nationaux a sélectionné 22 projets pour réinventer Paris.
 
\paragraph{} Les projets comprenaient des coliving spaces, des espaces de coworking, des FabLabs, des espaces de vie partagés, des makerspaces, des living labs, des espaces de travail à domicile, des espaces flexibles, des bars et des restaurants sur les toits, des incubateurs, des hôtels et des auberges (Pavillon de l'Arsenal, 2016). Le processus de réinvention de Paris n'a pas commencé avec l'appel à projets. En effet, depuis la fin des années 2000, comme dans toutes les autres villes postindustrielles mondiales, Paris a connu l'essor d'une multitude de nouveaux environnements sociaux (Botsman et Rogers, 2011 ; Gandini, 2015).
 
\paragraph{} En 1982, Oldenburg et Brissett ajoutent à la dichotomie traditionnelle du premier lieu (la maison) et du deuxième lieu (le travail) le concept de troisième lieu, qu'ils définissent comme des lieux «où les gens se réunissent principalement pour profiter de la compagnie des autres». Les tiers lieux dominants sont les cafés, les bars, les salons de beauté, les magasins généraux et les centres communautaires (Oldenburg, 1989). Le rôle du tiers lieu a toujours joué un rôle essentiel dans la diffusion des idées et des connaissances.
 
\paragraph{} La compagnie d'assurance Lloyds of London a d'abord opéré à partir d'un café (Knight, 1995). Dans la Silicon Valley des années 1970 et 1980, les espaces informels les plus célèbres - comme le Walker's Wagon Wheel Bar and Grill à Mountain View - ont probablement diffusé plus d'idées que les séminaires conventionnels (Castells, 1996). Dans l'économie de la connaissance, de nouveaux environnements sociaux sont délibérément créés en combinant les lieux afin de faciliter la mise en réseau et l'échange de connaissances.
 
\paragraph{} L'article explore l'essor des nouveaux environnements sociaux à Paris (France). Les nouveaux environnements sociaux étudiés sont circonscrits à la ville de Paris. La recherche menée pour cet article est basée sur trois sources de données : des entretiens semi-structurés, des données secondaires et des observations directes. L'article constate que les nouveaux environnements sociaux de la ville de la connaissance peuvent combiner des éléments du premier et du deuxième lieu (coliving), du deuxième et du troisième lieu (coworking) et du premier et du troisième lieu (comingling). \\
En outre, la combinaison d'éléments du premier, du deuxième et du tiers lieu dans de nouveaux environnements sociaux implique l'émergence d'une nouvelle catégorie de lieu, le quart-lieu.\\
L'article contribue à la compréhension de la manière dont l'économie de la connaissance modifie la nature des lieux dans la ville post-industrielle mondiale.
 
\section{L'économie de la connaissance et les lieux}
 
\paragraph{} Dans les années 1990, les pays capitalistes ont commencé à subir une transition économique vers le post-fordisme, ou les économies fondées sur la connaissance\footnote{Amin, 1994 ; Drucker, 1998}. \\ L'économie du savoir reconnaît l'importance du savoir comme moteur de la productivité et de la croissance économique, en soulignant le rôle de l'information, de la technologie et de l'apprentissage dans la performance économique\footnote{OCDE, 1996 ; Powell et Snellman, 2004}. Dans l'économie du savoir, l'innovation technologique est essentielle à la prospérité économique. \\ La littérature académique fournit, tant entre les nations qu'au fil du temps, un solide fondement théorique reliant l'innovation technologique au progrès des pays, des régions, des villes et des entreprises\footnote{Fagerberg, 1988 ; Freeman, 1987 ; Rosenberg, 2004 ; Schumpeter, 1934 ; Solow, 1957}. La transition de la production de masse à l'économie de la connaissance, qui a été initiée par des innovations technologiques perturbatrices, à savoir les technologies de l'information et de la communication (TIC), a eu des conséquences profondes sur les structures sociales, organisationnelles et institutionnelles\footnote{Castells, 1989 ; Freeman, 1991 ; Geels 2002 ; Kemp, 1994 ; Perez, 1983 ; 2004}. L'économie de la connaissance a remodelé, par exemple, toute l'organisation de la production\footnote{Florida et Kenney, 1993 ; Piore et Sabel, 1984} ; la nature de l'apprentissage et du processus d'innovation\footnote{Chesbrough, 2003 ; Gibbons et al., 1994 ; Rothwell, 1994} ; les relations sociales\footnote{Klinenberg, 2012 ; Turkle, 2012} ; et la nature du travail\footnote{Kalleberg, 2000 ; 2003 ; Lewis, 2003 ; Terranova, 2000 ; Trilling et Fadel, 2009 ; Smith, 1997}.
 
\paragraph{} Depuis la fin des années 2000, de nouveaux environnements sociaux - tels que les hacker spaces, les makerspaces, les Living Labs, les FabLabs, les espaces de vie partagés, le coliving et les espaces de coworking - émergent dans les villes post-industrielles\footnote{Botsman et Rogers, 2011 ; Gandini, 2015}. L'émergence de nouveaux environnements sociaux est le résultat de tendances concomitantes favorisées par l'économie de la connaissance, à savoir l'intégration du travail et de la vie personnelle\footnote{Himanen, 2010 ; Lewis, 2003} ; l'importance des réseaux informels\footnote{Nardi, Whittaker et Schwarz, 2000 ; Saxenian, 1994} ; l'importance des connaissances tacites\footnote{Bathelt et al, 2004 ; Gertler, 1995 ; Rodríguez-Pose et Crescenzi, 2008 ; Von Hippel, 1994} ; la préférence des milléniaux à vivre dans des centres urbains\footnote{Florida, 2002} ; et les nouvelles organisations globales du travail\footnote{Kalleberg, 2000 ; 2003 ; Smith, 1997 ; Trilling et Fadel, 2009}.
 
\section{Méthodologie}
 
\paragraph{} La méthodologie de recherche est basée sur une approche d'étude de cas à échantillonnage significatif et conceptuel unique, utilisant des données primaires et secondaires. L'auteur utilise les études de cas "par désir de comprendre des phénomènes sociaux complexes"\footnote{Yin, 1994, p. 4}. L'objectif de cette étude de cas est d'explorer les nouveaux environnements sociaux qui émergent dans l'économie de la connaissance. Le cas choisi est la ville de Paris (France). L'étude porte sur un phénomène contemporain qui n'a pas été entièrement examiné, dans lequel le chercheur n'a aucun contrôle sur le phénomène réel\footnote{Eisenhardt, 1989}. Une approche qualitative est, par conséquent, la méthode la plus appropriée\footnote{Creswell, 2013 ; Eisenhardt, 1989}.
 
\paragraph{} La recherche menée pour cet article est basée sur trois sources de données : les entretiens semi-structurés, les données secondaires et l'observation directe. Au total, 9 entretiens semi-structurés ont été menés dans différents environnements sociaux qui combinent deux ou plusieurs éléments de la typologie d'Oldenburg et Brissett (1982). Les personnes interrogées étaient des fondateurs ou des employés travaillant pour les environnements sociaux. Les intervenants ont été sélectionnés en fonction de leurs solides connaissances et de leurs diverses perspectives sur les phénomènes étudiés\footnote{Eisenhardt et Graebner, 2007}. Les entretiens visaient à étudier comment les fondateurs et les employés percevaient leurs espaces dans la typologie traditionnelle des lieux. \\ Les données secondaires utilisées pour la recherche comprenaient des articles de journaux, tels que Les Echos, Le Figaro et Le Monde, des articles de sites Internet d'information, tels que Rude Baguette et TechCrunch, et les sites Internet des environnements sociaux étudiés. Le chercheur a également réalisé des observations formelles et informelles en mai, juin et septembre 2017. Premièrement, des observations formelles par le biais de visites planifiées avec des représentants des lieux étudiés, et deuxièmement, des observations informelles non participatives afin de découvrir les dynamiques de réseau et les buzz locaux. Au total, le chercheur a mené environ 18 heures d'observations formelles et informelles afin d'examiner comment les nouveaux espaces étudiés étaient utilisés par leurs utilisateurs.
 
\paragraph{} Les données ont été examinées selon une méthode analytique déductive. C'est-à-dire que l'analyse qualitative a d'abord été déduite à l'aide de la typologie de première, deuxième et troisième place d'Oldenburg et Brissett (1982). Parallèlement à cette phase déductive de l'analyse, le chercheur a examiné, de manière inductive, les modèles dans lesquels deux ou plusieurs catégories de la typologie d'Oldenburg et Brissett (1982) étaient combinées dans les environnements sociaux nouvellement créés. Les typologies sont des " systèmes de classification composés de catégories qui divisent un certain aspect du monde en parties le long d'un continuum "\footnote{Patton, 2015, p. 457}. La validation est obtenue par un engagement prolongé, une observation persistante et une triangulation afin de " garantir que les bonnes informations et interprétations ont été obtenues "\footnote{Stake, 2013, p. 36}. La typologie nouvellement proposée permet aux lecteurs de prendre des décisions concernant la transférabilité.
 
\section{Étude de cas - Paris}
\paragraph{} Paris est une riche ville-région mondiale, qui compte une population de 12,5 millions d'habitants générant un PIB de 818 milliards USD en 2015, ce qui représente un PIB d'environ 65 500 USD par habitant (Parilla, Marchio, et Trujillo, 2016). Bien que, Paris soit en retard par rapport à ses pairs sur les activités de brevetage et d'innovation, la ville concentre les activités de recherche et d'innovation de la France et est l'un des principaux pôles d'innovation dans le monde (Parilla, Marchio, et Trujillo, 2016). En 2014, Anne Hidalgo, maire de Paris, a lancé l'appel à projets d'aménagement urbain innovants Reinventing Paris afin d'accélérer la transition de Paris vers l'économie de la connaissance (Pavillon de l'Arsenal, 2016). Réinventer Paris engage la construction de 150 000 mètres carrés de nouveaux espaces, qui contiennent en leur sein, 1 300 appartements, 60 000 mètres carrés de bureaux et d'espaces de coworking, 4 hôtels, 3 auberges, et 26 000 mètres carrés d'espaces verts (Pavillon de l'Arsenal, 2016). Ce document n'a pas l'ambition de répertorier tous les lieux qui combinent deux ou plusieurs de la typologie d'Oldenburg et Brissett (1982), mais plutôt de fournir des exemples de catégories émergentes qui correspondent à la typologie proposée des lieux de l'économie de la connaissance.
 
\subsection{La combinaison du premier et du deuxième lieu - Le coliving}
 
\paragraph{} La combinaison du premier lieu (domicile) et du second lieu (travail) est le coliving space. En 2016, la startup HackerHouse a été créée à Paris. La startup propose des logements et des espaces de travail partagés aux entrepreneurs. En 2017, la HackerHouse compte quatre appartements qui ont chacun des centres d'intérêt différents, comme la réalité virtuelle, la blockchain, le développement de logiciels et le design. La HackerHouse organise également des événements et des rencontres pour le public et pour les "Hackers" qui vivent dans les HackerHouses. Dans une HackerHouse par exemple, les commodités comprennent des chambres partagées avec des lits superposés pouvant accueillir jusqu'à 10 personnes, deux salles de bain, une cuisine et des espaces communs avec de grandes tables de travail, des écrans de télévision, des tableaux blancs et l'internet haut débit. Dans Réinventer Paris, celui des Bains Douches et Co dans le 15e arrondissement comprend deux bâtiments, un bâtiment dédié aux appartements partagés et un bâtiment dédié aux espaces de coworking (Pavillon de l'Arsenal, 2016). La fonction du coliving space et de créer une atmosphère propice à la vie et au travail sous le même toit.
 
\subsection{La combinaison du deuxième et du troisième lieu - Le coworking}
 
\paragraph{} La combinaison du deuxième lieu (travail) et du tiers-lieu est l'espace de coworking. Hubsy, Anticafé, Craft Coffee Shop et 10H10 sont des cafés de coworking dans lesquels les gens paient un forfait horaire ou journalier afin de travailler dans le lieu de café tout en ayant accès à des boissons et de la nourriture gratuites. Contrairement aux cafés traditionnels (tiers-lieu), dont la fonction première est "d'apprécier la compagnie des autres"\footnote{Oldenburg et Brissett, 1982, p. 269}, les cafés de coworking ont pour fonction de travailler et de créer des réseaux. Les espaces de coworking tels que WeWork La Fayette dans le 9e arrondissement ont un café et un restaurant pop-up au centre de leur espace de coworking. Le Bureau, dans le 8e arrondissement, est un espace de coworking de luxe qui dispose d'un restaurant et d'un bar haut de gamme ouverts uniquement à ses résidents et aux invités de ces derniers. Numa et Cool and Workers, respectivement dans le 2e et le 11e arrondissement, ouvrent chacun leur premier étage, qui comprend des cafés, aux résidents et aux invités. La startup BlaBlaCar, une entreprise de covoiturage collaboratif, met à disposition de ses travailleurs des postes de travail mais aussi des espaces communs avec un café. La fonction de l'espace de coworking est de créer une atmosphère propice au travail et au réseau afin de favoriser l'échange de connaissances et d'encourager les opportunités de collaboration.
 
\subsection{La combinaison de la première et de la troisième place - Le comingling}
\paragraph{} La combinaison du premier lieu (le domicile) et du troisième lieu est le comingling. \\
Dans Réinventer Paris, Le 29 Hôtel (très) Particulier dans le 17e arrondissement, mêle appartements partagés et espaces communs partagés offrant aux résidents et invités des événements culturels et des services de conciergerie (Pavillon de l'Arsenal, 2016). Mama Shelter et Mob Hotel sont des hôtels qui proposent non seulement les chambres traditionnelles mais aussi des espaces communs partagés afin de favoriser la mise en réseau et la rencontre entre les clients. Le projet résidentiel Allure dans la ZAC Clichy-Batignolles offrira à ses résidents des espaces partagés, un rooftop partagé avec une cuisine commune, et des services de conciergerie. La fonction de ces espaces partagés est de favoriser les interactions sociales et les opportunités de réseautage entre ses résidents.
 
\subsection{La combinaison des trois lieux - La quart-lieu}
\paragraph{} La combinaison du premier lieu (domicile), du deuxième lieu (travail) et du tiers-lieu constitue le quart-lieu. Ouvert en 2017, Station F est un centre d'innovation de 34 000 mètres carrés qui combine des restaurants, des bars, un bureau de poste, un fablab et 3 046 bureaux de travail pour 1 100 startups (Dillet, 2017). En 2018, Station F ouvrira Home, une résidence de 100 appartements partagés pour les entrepreneurs et les travailleurs du savoir travaillant à Station F. Dans Réinventer Paris, le Stream Building propose des mini lofts Zoku avec des espaces partagés, un espace de co-working, un rooftop partagé, des bars et des restaurants. Le Stream Building est divisé en quatre catégories : Stream Work, Stream Play, Stream Eat, et Stream Play. Le quart-lieu estompe la frontière, au sein du même espace, entre le premier (domicile), le deuxième (travail) et le tiers-lieu, faisant de cet espace un lieu en soi. La fonction du quart-lieu est d'encourager le réseautage, de promouvoir la rencontre et de favoriser la collaboration, les interactions en face à face et l'échange de connaissances tacites.
\pagebreak
\section{Discussion}
\paragraph{} L'économie de la connaissance modifie la typologie traditionnelle des lieux. L'appel à projets innovants Réinventer Paris a été un projet catalyseur pour la ville de Paris pour concevoir et imaginer les "Lieux de demain" dans la ville de la connaissance. Les villes mondiales telles que New York, Londres, San Francisco et Paris connaissent l'émergence de nouveaux espaces qui rendent obsolète la typologie traditionnelle des espaces et des lieux. La typologie proposée dans cet article suggère que les lieux de l'économie de la connaissance se chevauchent de plus en plus, ce qui produit finalement un quart-lieu (cf. figure ci-dessous). La frontière entre le premier, le deuxième et le tiers-lieu traditionnel est de moins en moins claire, ce qui conduit à la création de nouveaux espaces et d'un nouveau lieu. L'émergence du quart-lieu, des espaces de coworking, de comingling et de coliving souligne l'importance des connaissances tacites, des interactions sociales, des réseaux et de la dimension spatiale des innovations dans l'économie de la connaissance.
 
\begin{table}[ht]
\begin{center}
\begin{tabular}{cc}
    \hline
    \multicolumn{2}{c}{}\\
    \begin{tikzpicture}
  \begin{scope}[blend group = hard light]
    \fill[red!0!white]   ( 90:2.31) circle (2);
    \fill[green!0!white] (210:2.31) circle (2);
    \fill[blue!0!white]   ( 330:2.31) circle (2);
 
    \draw   ( 90:2.31) circle (2);
    \draw (210:2.31) circle (2);
    \draw   ( 330:2.31) circle (2);
 
  \end{scope}
 
  \node at ( 90:2.3)    {Travail};
  \node at ( 210:2.3)   {Domicile};
  \node at ( 330:2.3)   {Tiers-lieu};
 
\end{tikzpicture} & 
\begin{tikzpicture}
  \begin{scope}[blend group = hard light]
    \fill[red!0!white]   ( 90:1.2) circle (2.7);
    \fill[green!0!white] (210:1.2) circle (2.7);
    \fill[blue!0!white]  (330:1.2) circle (2.7);
  \end{scope}
    \node at ( 30:2.0) [rotate=-60]   {Coworking};
  \node at ( 90:2.9)    {Travail};
  \node at ( 150:2.0) [rotate=60]   {Coliving};
  \node at ( 210:2.9)   {Domicile};
  \node at ( 270:2.0)   {Comingling};
  \node at ( 330:2.9)   {Tiers-lieu};
  \node {Quart-lieu};
 
      \draw    ( 90:1.2) circle (2.7);
     \draw   (210:1.2) circle (2.7);
    \draw   (330:1.2) circle (2.7);
\end{tikzpicture} \\ \\
    \hline
\end{tabular}
\end{center}
\label{tab:multicol}
\end{table}
 
\section{Conclusion}
\paragraph{} Une nouvelle typologie des lieux émerge dans l'économie de la connaissance. Cette nouvelle typologie met l'accent sur la frontière floue entre les traditionnels premier, deuxième et tiers-lieux. Dans les villes mondiales postindustrielles, comme Paris, de nouveaux environnements sociaux apparaissent. Ces espaces fusionnent souvent des éléments de deux ou plusieurs lieux, ce qui donne lieu à de nouvelles catégories spatiales telles que les espaces de colocation, de coworking et de rencontre. Cet article propose un quart-lieu en plus du premier, du deuxième et du tiers-lieu. Le quart-lieu combine des éléments du premier, du deuxième et du tiers-lieu, ce qui en fait un lieu en soi. Dans le quart-lieu, la frontière entre les dynamiques sociales et privées, le travail et les loisirs, la mise en réseau et les interactions sociales, la collaboration et la concurrence sont floues, ce qui en fait le lieu de l'économie de la connaissance. Les décideurs politiques devraient favoriser la création du quart-lieu et de nouveaux environnements sociaux tels que les espaces de coliving, coworking et comingling en promouvant un zonage à usage mixte qui intègre les différentes dimensions des lieux et en offrant des incitations dans les villes où le marché est trop faible pour favoriser la création de ces nouveaux espaces. Des recherches supplémentaires devraient être menées sur le concept de quart-lieu.
\pagebreak
\section{Références}
\begin{enumerate}
\item Amin, A. (1994). Post-Fordism: A Reader. Oxford: Blackwell Publishers.
\item Bathelt, H., Malmberg, A. et Maskell, P. (2004). Clusters and Knowledge: Local Buzz, Global Pipelines and the Process of Knowledge Creation. Progress in Human Geography, 28(1), 31-56.
\item Botsman, R., et Rogers, R. (2011). What’s Mine Is Yours: How Collaborative Consumption Is Changing the Way We Live. London: Collins.
\item Castells, M. (1989). The Informational City: Information Technology, Economic Restructuring, and the Urban-Regional Process. Oxford: Blackwell Publishers.
\item Castells, M. (1996). The Rise of the Network Society. Oxford: Blackwell Publishers.
\item Chesbrough H. (2003). Open Innovation: The New Imperative for Creating and Profiting from Technology. Boston: Harvard Business School Press.
\item Creswell, J. W. (2013). Qualitative Inquiry and Research Design: Choosing Among Five Approaches. Thousand Oaks: Sage Publications.
\item Dillet, R. (2017). A walk around Station F with Emmanuel Macron. TechCrunch. Retrieved from https://techcrunch.com/2017/07/01/a-walk-around- station-f-with-emmanuel-macron/
\item Drucker, P. F. (1998). The Discipline of Innovation. Harvard Business Review, 76(6), 149-157.
\item Eisenhardt, K. M. (1989). Building Theories from Case Study Research. Academy of Management Review, 14(4), 532-550.
\item Eisenhardt, K. M., et Graebner, M. E. (2007). Theory Building from Cases: Opportunities and Challenges. Academy of Management Journal, 50(1), 25-32.
\item Fagerberg, J. (1988). International Competitiveness. The Economic Journal, 98(391), 355-374.
\item Florida, R. (2002). The Rise of the Creative Class: And How Its Transforming Work, Leisure Community and Everyday Life. New York: Basic Books.
\item Florida, R., et Kenney, M. (1993). The New Age of Capitalism: Innovation-mediated Production. Futures, 25(6), 637-651.
\item Freeman, C. (1987). Technical Innovation, Diffusion, and Long Cycles of Economic Development. In Vasko, T. (Eds.). The Long-Wave Debate (pp. 295-309). Berlin: Springer.
\item Freeman, C. (1991). The Nature of Innovation and the Evolution of the Productive System in Technology and productivity. Paris: OECD.
\item Gandini, A. (2015). The Rise of Coworking Spaces: A Literature Review. Ephemera, 15(1), 193.
\item Geels, F. W. (2002). Technological Transitions as Evolutionary Reconfiguration Processes: A Multi-level Perspective and a Case-study. Research Policy, 31(8), 1257-1274.
\item Gertler, M. S. (1995). “Being There”: Proximity, Organization, and Culture in the Development and Adoption of Advanced Manufacturing Technologies. Economic Geography, 71(1), 1-26.
\item Gibbons, M., Limoges, C., Nowotny, H., Schwartzman, S., Scott, P., et Trow, M. (1994). The New Production of Knowledge: The Dynamics of Science and Research in Contemporary Societies. Thousand Oaks: Sage.
\item Himanen, P. (2010). The Hacker Ethic. New York: Random House.
\item Kalleberg, A. L. (2000). Nonstandard employment relations: Part-time, temporary and contract work. Annual Review of Sociology, 26(1), 341-365.
\item Kalleberg, A. L. (2003). Flexible firms and labor market segmentation: Effects of workplace restructuring on jobs and workers. Work and occupations, 30(2), 154-175.
\item Kemp, R. (1994). Technology and the Transition to Environmental Sustainability: The Problem of Technological Regime Shifts. Futures, 26(10), 1023-1046.
\item Klinenberg, E. (2012). Going solo: The extraordinary rise and surprising appeal of living alone. City of Westminster: Penguin.
\item Knight, R. V. (1995). Knowledge-Based Development: Policy and Planning Implications for Cities. Urban Studies, 32(2), 225-260.
\item Lewis, S. (2003). The Integration of Paid Work and the Rest of Life. Is Post-­‐industrial Work the New Leisure?. Leisure Studies, 22(4), 343-345.
\item Nardi, B. A., Whittaker, S., et Schwarz, H. (2000). It’s not what you know it’s who you know. First Monday, 5(5).
\item OECD. (1996). The Knowledge-Based Economy. Paris: OECD Publishing.
\item Oldenburg, R. et Brissett, D. (1982). The third place. Qualitative sociology, 5(4), 265-284.
\item Oldenburg, R. (1989). The great good place: Café, coffee shops, community centers, beauty parlors, general stores, bars, hangouts, and how they get you through the day. Vadnais Heights: Paragon House Publishers.
\item Parilla, J., Marchio, N., et Trujillo, J. L. (2016). Global Paris: Profiling the Region’s International Competitiveness and Connections. Washington: Brookings Institute.
\item Patton, M. Q. (2015). Qualitative Evaluation and Research Methods. Thousand Oaks: SAGE Publications.
\item Pavillon de l’Arsenal. (2016). Réinventer Paris. Paris: Editions du Pavillon de l’Arsenal.
\item Perez, C. (1983). Structural Change and Assimilation of New Technologies in the Economic and Social Systems. Futures, 15(5), 357-375.
\item Perez, C. (2004). Technological revolutions, paradigm shifts and socio-institutional change. In Reinert, E. (2004). Globalization, Economic Development and Inequality: An Alternative Perspective (pp. 217-242). Cheltenham: Edward Elgar.
\item Piore, M. J., et Sabel, C. F. (1984). The Second Industrial Divide: Possibilities for Prosperity. New York: Basic Books.
\item Powell, W. W., et Snellman, K. (2004). The Knowledge Economy. Annual review of sociology, 30, 199-220.
\item Rodríguez-Pose, A. et Crescenzi, R. (2008). Mountains in a Flat World: Why Proximity Still Matters for the Location of Economic Activity. Cambridge Journal of Regions, Economy and Society, 1(3), 371-388.
\item Rosenberg, N. (2004). Innovation and Economic Growth. Innovation and Economic Growth. Paris: OECD Publishing.
\item Rothwell, R. (1994). Towards the Fifth-Generation Innovation Process. International Marketing Review, 11(1), 7-31.
\item Saxenian, A. (1994). Regional Advantage: Culture and Competition in Silicon Valley and Route 128. Cambridge: Harvard University Press.
\item Schumpeter, J. A. (1934). The Theory of Economic Development: An Inquiry into Profits, Capital, Credit, Interest, and the Business Cycle. New Jersey: Transaction Publishers.
\item Smith, V. (1997). New forms of work organization. Annual review of sociology, 23(1), 315-339.
\item Solow, R. M. (1957). Technical change and the aggregate production function. The review of Economics and Statistics, 39, 312-320.
\item Stake, R. E. (2013). Multiple Case Study Analysis. New York: Guilford Press.
\item Terranova, T. (2000). Free labor: Producing culture for the digital economy. Social text, 18(2), 33-58.
\item Trilling, B., et Fadel, C. (2009). 21st century skills: Learning for life in our times. San Francisco: John Wiley et Sons.
\item Turkle, S. (2012). Alone together: Why we expect more from technology and less from each other. New York: Basic books.
\item Von Hippel, E. (1994). “Sticky Information” and the Locus of Problem Solving: Implications for Innovation. Management Science, 40(4), 429-439.
\item Yin, R. K. (1994). Case Study Research: Design and Methods. Newbury Park: Sage.
\end{enumerate}
 
\end{document}
opticameet3.sty
%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
%                 File: opticameet3.sty               %
%                  Date: 16 June 2022                 %
%                                                     %
%       (c) 2018-2022 Optica Publishing Group         %
%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
 
\NeedsTeXFormat{LaTeX2e}
\ProvidesPackage{opticameet3}[2022/06/16 LaTeX package for submission to Optica's conferences]
 
%% packages
\usepackage{cite}
\usepackage{jabbrv}
\RequirePackage{geometry}
\usepackage{color}
\usepackage{graphicx}
%% fonts
\usepackage{mathptmx,courier,textcomp}
\usepackage[scaled=.92]{helvet}
 
\geometry{letterpaper,a4paper,nohead,margin=1in} %% uses geometry.sty
\parindent1em %% em tied to font
\parskip0pc
\linespread{1}
\pagestyle{empty}
\sloppy
 
\RequirePackage{fontspec}
\usepackage{fontspec}
 
 
 
 
 
%%Title page elements
 
\newcommand\MEETtitle[1]{\LARGE \bf \hskip2.25pc \parbox{.8\textwidth}{ \noindent%
   \LARGE \bf \begin{center} #1 \end{center}\rm } \vskip.1in \rm\normalsize }
 
\newcommand\MEETauthor[1]{\hskip2.25pc \parbox{.8\textwidth}{ \noindent%
   \normalsize \bf \begin{center} #1 \end{center}\rm } \vskip-1pc }
 
\newcommand\MEETaddress[1]{\hskip2.25pc \parbox{.8\textwidth}{ \noindent%
   \footnotesize \it \begin{center} #1 \end{center}\rm }  \normalsize \vskip-.2cm }
 
\newcommand\MEETemail[1]{\vskip-.3cm \parskip0pc\hskip2.25pc \footnotesize%
   \parbox{.8\textwidth}{\begin{center}\textit{#1}  \end{center} } \normalsize  \vskip-.2cm}
 
 
 
\newcommand\homepage[1]{\vskip-1pt \parskip0pc\hskip2.25pc \footnotesize %% CHANGE 8-3-99
   \parbox{.8\textwidth}{\begin{center}\it \textcolor{blue}{\underline{#1}} \rm \end{center} } \normalsize\vskip-.2cm}
 
\newcommand\ocis[1]{\vskip-2.75pc \begin{center}\parbox{.8\textwidth}{\footnotesize\bf OCIS codes: \ \rm #1 \hfill} \end{center}\vskip3pt}%
 
\let\title\MEETtitle
\let\author\MEETauthor
\let\affil\MEETaddress
\let\address\MEETaddress
\let\email\MEETemail
\let\pacs\ocis
 
%% 29 November, 2018: Allow copyright year to be overridden
\def\@copyrightyear{\number\year}
\newcommand{\copyrightyear}[1]{\def\@copyrightyear{#1}}
 
\renewenvironment{abstract}%%
{\vskip1pc\noindent\begin{center} \begin{minipage}{.8\textwidth} {\bf Abstract: \ } }
{  \  \copyright\, \@copyrightyear \hskip.05in The Author(s) \vskip1pt\hfil \end{minipage}\end{center}\normalsize\vskip-1.75pc}%
 
\newenvironment{abstract*}%%
{\vskip1pc\noindent\begin{center} \begin{minipage}{.8\textwidth} {\bf Abstract: \ } }
{ \\  \end{minipage}\end{center}\normalsize\vskip-1.75pc}%
 
%%Various customizations
 
\renewcommand\maketitle{\vskip0pt} %%deactivates \maketitle in LaTeX
\def\affiliation{\address}
\def\onlinecite{\citeonline}
%Fig. and Table Labels
 
\renewcommand\figurename{Fig.}
\def\fps@table{h}%\def\fps@table{!htbp}
\renewcommand\tablename{Table}
 
%% New caption command
\newcommand\@MaxCapWidth{5.5in}
\setlength\belowcaptionskip{.1in}
\setlength\abovecaptionskip{.15in}
\long\def\@makecaption#1#2{%
  \normalsize
  \vskip\abovecaptionskip
  \sbox\@tempboxa{#1. #2}%
  \ifdim \wd\@tempboxa >\@MaxCapWidth
    \hskip.5in\parbox{5.5in}{#1. #2}
  \else
    \global \@minipagefalse
    \hb@xt@\hsize{\hfil\box\@tempboxa\hfil}%
  \fi
  \vskip\belowcaptionskip\normalsize}
 
%%References
 
\renewcommand\refname{\normalsize References \rm}
\setlength\bibindent{.3in}
\renewenvironment{thebibliography}[1]
     {\section*{\refname
        \@mkboth{\MakeUppercase\refname}{\MakeUppercase\refname}}%
      \list{\@arabic\c@enumiv .}
           {\settowidth\labelwidth{.25in}%
            \leftmargin\labelwidth
  \setlength{\parsep}{0pc}
  \setlength{\labelsep}{0.5em}
  \setlength{\itemsep}{0.05pc}%{-0.06in}
  \setlength{\listparindent}{0in}
  \setlength{\itemindent}{0in}
  \setlength{\leftmargin}{.3in}
  \setlength{\rightmargin}{0in}
            \advance\leftmargin\labelsep
            \@openbib@code
            \usecounter{enumiv}%
            \let\p@enumiv\@empty
            \renewcommand\theenumiv{\@arabic\c@enumiv}}%
      \sloppy
      \clubpenalty4000
      \@clubpenalty \clubpenalty
      \widowpenalty4000%
      \sfcode`\.\@m \small}
     {\def\@noitemerr
       {\@latex@warning{Empty `thebibliography' environment}}%
      \endlist \vskip.2in}
\let\@openbib@code\@empty
\newcommand\OPTICAJNLReferences{\thebibliography{}}
\newcommand\OPTICAJNLReflinks{\thebibliography{}}
\newcommand\References{\thebibliography{}}
\newcommand\references{\thebibliography{}}
\let\endOPTICAJNLReferences\endthebibliography
\let\endOPTICAJNLlinks\endthebibliography
\let\endReferences\endthebibliography
 
%%Section parameters
\renewcommand\@seccntformat[1]{\csname the#1\endcsname.\quad }
\renewcommand\thesubsection{\thesection.\arabic{subsection}}
\renewcommand\thesubsubsection{\thesubsection.\arabic{subsubsection}}
 
\renewcommand\section{\@startsection {section}{1}{0pt}%
                                   {-2.5ex plus -1ex minus -.2ex}%
                                   {1.3ex plus .2ex}%
                                   {\normalsize\bfseries}}
\renewcommand\subsection{\@startsection{subsection}{2}{0pt}%
                                     {-2.25ex plus -1ex minus -.2ex}%
                                     {1ex plus .2ex}%
                                     {\normalsize\itshape}}
\renewcommand\subsubsection{\@startsection{subsubsection}{3}{0pt}%
                                     {-2.25ex plus -1ex minus -.2ex}%
                                     {1ex plus .2ex}%
                                     {\small\upshape}}
 
\frenchspacing
 
\hyphenation {ac-cord-ing
           allow
           back-scat-ter
           back-scat-te-ring
           back-scat-tered
           scat-te-ring
           Based based
           cases
           cen-tered
           changed
           co-incide
           con-cerning
           con-ven-tional
           de-creased
           de-po-lar-iz-ation
           de-tector de-tectors
           de-vi-ation
           dis-cussion
           dis-tribu-tion
           dis-tribu-tions
           dis-trib-ute
           dis-trib-uted
           Ehhalt
           extinc-tion
           found
           Geest-hacht
           ground
           Hink-ley
           il-lus-trated
           il-lus-trate
           Intro-ducing
           Klap-heck
           lati-tude
           measure-ment
           measure-ments
           meas-ured
           measuring
           mixing
           north-east
           orig-inated
           op-er-ating
           out-flow
           pres-ence
           primary
           rather
           rela-tive
           sig-nal
           sig-nals
           solid
           tem-pera-ture
           Tem-pera-ture
           trans-ported
           tropo-pause
           Tropo-pause
           tropo-sphere
           Tropo-sphere
           tube
           tubes
           Values
           varies
           Weather}
 
\def\opex{ Opt.\ Express }
\def\ao{ Appl.\  Opt.\ }
\def\ap{ Appl.\  Phys.\ }
\def\apa{ Appl.\  Phys.\ A }
\def\apb{ Appl.\  Phys.\ B }
\def\apl{ Appl.\ Phys.\ Lett.\ }
\def\apj{ Astrophys.\ J.\ }
\def\bell{ Bell Syst.\ Tech.\ J.\ }
\def\jqe{ IEEE J.\ Quantum Electron.\ }
\def\assp{ IEEE Trans.\ Acoust.\ Speech Signal Process.\ }
\def\aprop{ IEEE Trans.\ Antennas Propag.\ }
\def\mtt{ IEEE Trans.\ Microwave Theory Tech.\ }
\def\iovs{ Invest.\ Ophthalmol.\ Visual\ Sci.\ }
\def\jcp{ J.\ Chem.\ Phys.\ }
\def\jmo{ J.\ Mod.\ Opt.\ }
\def\jon{J.\ Opt.\ Netw.\ }
\def\josa{ J.\ Opt.\ Soc.\ Am.\ }
\def\josaa{ J.\ Opt.\ Soc.\ Am.\ A }
\def\josab{ J.\ Opt.\ Soc.\ Am.\ B }
\def\jpp{ J.\ Phys.\ (Paris) }
\def\nat{ Nature (London) }
\def\oc{ Opt.\ Commun.\ }
\def\ol{ Opt.\ Lett.\ }
\def\pl{ Phys.\ Lett.\ }
\def\pra{ Phys.\ Rev.\ A }
\def\prb{ Phys.\ Rev.\ B }
\def\prc{ Phys.\ Rev.\ C }
\def\prd{ Phys.\ Rev.\ D }
\def\pre{ Phys.\ Rev.\ E }
\def\prl{ Phys.\ Rev.\ Lett.\ }
\def\rmp{ Rev.\ Mod.\ Phys.\ }
\def\pspie{ Proc.\ SPIE\ }
\def\sjqe{ Sov.\ J.\ Quantum Electron.\ }
\def\vr{ Vision Res.\ }
\def\cleo{ {\it Conference on Lasers and Electro-Optics }}
\def\assl{ {\it Advanced Solid State Lasers }}
\def\tops{ Trends in Optics and Photonics }
 
%% end opticameet3.sty
tl/ttfp/traduction.txt · Dernière modification : 2022/08/05 12:52 de vanlindtmarc